XIXe  DYNASTIE
 
1295     à     1186
 
Ramesside  ( Thèbes, Pi-Ramsès )

 

Nous avons besoin de vous

 

.......Retour

 

   Mérenptah  ou  Mineptah            DATES  de  RÈGNE
           1213-1203
   R.Krauss, J.Malek, F.Maruéjol,
S.Quirke, I.Shaw, J.von Beckerath
1237-1226  D.B.Redford
1224-1214  D.Arnold, J.R.Baines,
A.Eggebrecht, A.H.Gardiner, J.Kinnaer
1224-1204  E.Hornung
1223-1211  R.A.Parker
1213-1204  H.W.Helck, K.A.Kitchen,
T.Schneider, P.Vernus, J.Yoyotte
1213-1202  D.Sitek
1212-1202  P.A.Clayton, N.Grimal,
P.A.Piccione, E.F.Wente
1212-1201  A.M.Dodson

 
  • Hr kA-nxt Hai-m-mAat, iw-Hbn.n.f , pri-m-ra

  • nbti iri-bAw-r-tA-n-TmHw, xai-miptH-m-Xnw-Hfnw
  • bik nbw nb-snD aA-Sfit, snxt-kmt dr-pDt-9-r-dit-Htp-nTrw-m-xt-tAwi-idbwi
  • bA-n-ra mri-nTrw, mri-imn
  • mri.n-ptH Htp-Hr-mAat
     
  • Ammenephthês  ou  Amenôphath  ou  Ammenephthis  (Manéthon)


 

   Manéthon l’appelle Ammenephthês ou Amenôphath (Africanus) ou Amenôphis (Flavius Josèphe) ou Ammenephthis (Eusebius). Il est le 13e fils de Ramsès II et le 3e que le souverain a de la Reine Isis-Nofret I (Iset-Nofret I). Il monte sur le trône à un âge très avancé, entre 55 et 60 ans. Manéthon lui compte 19 ans et 6 mois de règne (Josèphe Flavius) ou 20 ans (Africanus) ou 40 ans ou 8 ans (Eusebius), mais les chercheurs sont assez unanimes pour admettre aujourd'hui une durée de plutôt une dizaine d'années seulement.


 

Buste de Mérenptah
en albâtre -
Musée du Louvre

 
   Dès le début de son règne, le Pharaon va devoir lutter contre des invasions et révoltes, en Libye et en Nubie (an 6). En Libye, en l’an 5, il repousse des envahisseurs venus du Nord, les Peuples de la mer. Une coalition composée : Des Eqwesh, des Lukka, des Shekelesh, des Shardanes (^rdn.w, ou Sardanes ou Sherden ou Shirdana ou Chardanes) et des Teresh, plus des Libyens Libous et Méchouech (ou Mâchaouach) formait une armée en marche vers Memphis. Mérenptah fini par arrêter les envahisseurs à Périré, sur le bord du Delta. Ces faits sont relatés, entre autres sur de nombreux autres monuments dont, la Stèle de la Victoire (ou stèle de Mérenptah ou stèle d'Israël), découverte dans son temple funéraire de Thèbes. Mérenptah mène vraisemblablement, également au cours de l'an 5, une campagne victorieuse en l'Asie, comme cela a été enregistré aussi sur cette stèle. Celle-ci est importante car elle est la plus ancienne référence, et la seule confirmation préservée, où figure pour la première fois le nom d'Israël, parmi les peuples sémitiques que Mérenptah eut à combattre.
 
   En Asie Mineure les textes nous indiquent que le pays Hittite subit des grandes famines. Mérenptah enverra à Souppilouliouma II (1213-v.1190) une importante livraison de blé. Selon les textes Égyptiens, la destruction du Hatti serait due aux Peuples de la mer, qui ravagent ensuite toute la région. Le règne de Mérenptah, bien que relativement court, voit de grandes réalisations architecturales. Son activité de bâtisseur est cependant surtout focalisée dans la Thèbes occidentale et à Memphis. Mérenptah meurt selon certains spécialistes le 02 mai 1203, il fut enterré, dans le tombeau KV8, dans la vallée des Rois. Sa momie fut retrouvée le 9 mars 1898 par Victor Loret, dans la cachette du tombeau KV35 d'Amenhotep II.
 
   Mérenptah à deux ou trois épouses : Bentanat (II), sa nièce, la fille de sa sœur Bentanat I (ou Bint-Anath) et de son père. Cette union ne fait pas l'unanimité auprès des chercheurs ; Isis-Nofret II (ou Iset-Nofret), sa sœur. Elle lui donne trois ou quatre enfants : Deux ou trois fils, Mérenptah (ou Naneferkaptah), Séthi II, Khâemouaset et une fille, Isis-Nofret qui n'est donnée que par quelques spécialistes, dont Aidan Marc Dodson et Dyan Hilton ; Takhat I (ou Tachat) qui est sûrement sa demi-sœur et nièce. Elle eut un fils, Amenmes (ou Amenemose) qui va lutter pour le pouvoir avec son demi-frère Séthi II.
 

  Pour plus de détails sur le Roi voir l'article sur : La vie de Mérenptah

 

 

   Amenmes  ou  Amenmès  ou  Amenemose  ou  Amenemesse           DATES  de  RÈGNE
         1203-1199
R.Krauss, J.Malek, S.Quirke, I.Shaw
J.von Beckerath
1226-1221  D.B.Redford
1214-1211  J.Kinnaer
1211-1206  R.A.Parker
1204-1200  E.Hornung, K.A.Kitchen
1204-1198  H.W.Helck
1203-1200  M.Rice, T.Schneider
1202-1199  P.A.Clayton, N.Grimal,
P.A.Piccione, C.Van Siclen III,
E.F.Wente
1201-1195  A.M.Dodson
1200-1196  D.Sitek
 
  • Hr kA-nxt mri-mAat Smn-t3wj
  • nbti wr-biAwt-m-ipt-swt
  • bik nbw ˁ 3 ................
  • mn-mi-ra stp.n-ra , stp.n-ra mri-imn
  • imn-msi-sw HqA-wAst
     
  • Ammenemnês  ou  Harmaïs / Hemaeus  (Manéthon)


 

 

   Manéthon l’appelle Ammenemnês (Africanus, Eusebius) ou Harmaïs/ Hemaeus (Flavius Josèphe) et lui compte 5 ans de règne (Africanus) ou 26 ans (Eusebius), Flavius Josèphe ne donne pas de durée. L'origine et la généalogie de ce Roi sont très complexes. Il est soit le fils de Mérenptah et de la Reine Takhat I (ou Tachat), donc le demi-frère de Séthi II, soit, comme le proposent Aidan Marc Dodson et Dyan Hilton, le fils de Séthi II avec la même Takhat I.


 

Tête de statue d'Amenmes,
trouvée à Karnak -
Metropolitan Museum

 
   Il y a aussi l'opinion, défendue entre autres par Rolf Krauss et Aidan Marc Dodson, que le vice-Roi de Kouch à l'époque de Mérenptah, appelé Messoui (ou Messui ou Messouy) et Amenmes furent une seule et même personne. Cependant cette hypothèse n'est pas démontrée de façon concluante. Enfin, deux dernières théories indiquent, pour l'une, qu'Amenmes était Vizir de Mérenptah, et pour l'autre, un des innombrables fils de Ramsès II. Comme on le voit aucune proposition n'ayant de preuve formelle, le débat reste ouvert. On sait donc très peu de chose sur ce souverain. Certains chercheurs, tels que Kenneth Anderson Kitchen et Jürgen von Beckerath, avancent l'opinion selon laquelle Amenmes usurpe le trône à Seti-Mérenptah, le fils aîné, Prince héritier de Mérenptah.
 
   Aujourd'hui, un nombre croissant d'égyptologues, comme Rolf Krauss et Aidan Marc Dodson, soutiennent que Séthi II était bien le successeur immédiat de Mérenptah et qu'Amenmes n'a pas réussi à monter sur le trône d'Égypte. Il est supposé que Séthi II contrôla le premier Thèbes, pendant un ou deux ans, ce qui lui laissa le temps d'excaver son tombeau et de commencer les décorations. Puis il en fut chassé par Amenmes, dont les partisans profanèrent la tombe du Pharaon. Amenmes prit le pouvoir sur la Haute-Égypte, dont la Thébaïde et le pays de Kouch et Séthi II régna sur Égypte inférieure. Ce dernier fut en mesure de réaffirmer son autorité sur Thèbes lors de la 3e ou 4e année de son règne (on trouve aussi 5e année ?), seulement après avoir surmonté et/ou éliminé Amenmes.
 
   Amenmes est enterré dans la vallée des Rois, tombeau KV10. Sa momie n'a jamais été retrouvée. Il  lui est attribué une ou deux épouse(s). Tiâa II (ou Tiya ou Tiy), cette Reine lui est attestée par la majorité des spécialistes, dont Thomas Schneider, Aidan Marc Dodson et Dyan Hilton, mais cette filiation est réfutée par d'autres qui la donnent comme épouse de Séthi II. Takhat II que seulement certains spécialistes lui attribuent. Ils se basent sur une inscription sur une des six statues en quartzite, placées à l'origine le long de l'axe de la salle hypostyle du temple de Karnak, attribuées à Amenmes, où il est indiqué : "La Grande Épouse Royale Takhat...".

 

Pour plus de détails voir l'article sur : La vie d'Amenmes

 

 

   Séthi II   ou  Sethos  ou  Seti                DATES  de  RÈGNE
            1203-1194
E.Hornung, K.A.Kitchen, J.Malek, S.Quirke, I.Shaw
1221-1215  D.B.Redford
1214-1204  D.Arnold, J.R.Baines, J.Kinnaer
1206-1200  R.A.Parker
1204-1198  H.W.Helck, T.Schneider
1203-1200  R.Krauss
1202-1196  N.Grimal
1202-1195  D.Sitek
1201-1195  A.M.Dodson
1200/1199-1194/93 J.von Beckerath, E.F.Wente
1199-1193  P.A.Clayton, P.A.Piccione
  • Hr kA-nxt wr-pHti

  • nbti nxt-xpS dr-pDt-9
  • bik nbw aA-nrw-m-tAw
  • wsr-xprw-ra stp.n-ra mri-imn
  • stXy mri.n-ptH, stXy mri-imn

  •  
  • Ramessês  (Manéthon)


 


 

Statue de Séthi II faisant offrande
aux Dieux Atoum et Shou -
Héliopolis

 Manéthon l’appelle Ramessês (Africanus) ou Sethôs ou Ramessês (Flavius Josèphe) et lui compte 60 ans de règne (Africanus) ou 59 ou 66 ans (Flavius Josèphe) ou 10 ans (Theophilus). Il est le fils de Mérenptah et de la Reine Isis-Nofret II (ou Iset-Nofret). Il est contesté par l’usurpateur Amenmes, qui se fait proclamer Pharaon. Celui-ci dont l'origine est incertaine, est pour certains spécialistes, son demi-frère, fils de la Reine Takhat I (ou Tachat), pour d'autres il est son propre fils qu'il aurait eu avec également la Reine Takhat I. (Voir ci-dessus l'origine et règne de ce Roi). Cette dernière théorie est proposée par Aidan Marc Dodson et Dyan Hilton. Selon une autre théorie de Frank Joseph Yurco, Séthi II n'a jamais été marié à Takhat I. James Edward Harris et Edward Frank Wente suggèrent que Séti II ne soit pas lié du tout à la dynastie.
 
   Il est supposé qu' Amenmes régna sur la Haute-Égypte, dont la Thébaïde et le pays de Kouch et Séthi II en Égypte inférieure. Il fut en mesure de réaffirmer son autorité sur Thèbes lors de la 3e ou 4e année de son règne (on trouve aussi 5e année ?), seulement après avoir surmonté et/ou éliminé Amenmes. Lors de son règne, Seti II promu au rang de Vizir (ou Chancelier) un dénommé Bay. Cet acte est sans précédent car Bay était d'origine Syrienne et n'était pas lié par le sang ou les liens du mariage à la famille royale.
 
   De son activité de bâtisseur on retient : Un triple reposoir de barques dédié à la triade Thébaine, qui s’élève dans la grande cour du temple de Karnak et des chapelles et petits temples dédiés à cette même triade ; La construction d'un temple important dédié à la Déesse Hathor dans la région de Timna ; Enfin trois tombeaux dans la vallée des Rois : KV13, pour le Chancelier Bay ; KV14 pour la Reine Taousert Setepenmout et KV15. Seti II meurt entre le 28e jour du IVe mois de la saison Achet et le 19e jour du Ier mois de la saison Peret, confirmation faite par une inscription trouvée à Pi-Ramsès. Il fut enterré dans le tombeau KV15 de la vallée des Rois. En raison de la relative brièveté de son règne, le tombeau du Pharaon restera inachevé au moment de sa mort.
 
   Séthi II a trois ou quatre épouses : Takhat I (ou Tachat), théorie est proposée par Aidan Marc Dodson et Dyan Hilton ; Taousert Setepenmout, que certains égyptologues donnent comme sa demi-sœur, fille du Roi Mérenptah et de la Reine Takhat I. Elle aurait eu un fil avec Séthi II, Séthi-Mérenptah dont on perd rapidement la trace. À la mort de son époux elle montra sur le trône en tant que Régente de Siptah, mais très vite elle prendra le pouvoir en tant que Reine régnante ; Tiâa II (ou Tiya ou Tiy), cette Reine est attestée par la majorité des spécialistes, dont Thomas Schneider, Aidan Marc Dodson et Dyan Hilton à Amenmes, mais cette filiation est réfutée par d'autres qui la donnent comme épouse de Séthi II ; Soutiraia (ou Sutailja Sutiraja ou Shoteraja), une Syrienne, qui fut plus sûrement une concubine. Une inscription avec son nom, qui se trouve sur un relief aujourd'hui au musée du Louvre, nous dit qu'elle serait la mère de Siptah, qui succède à Séthi II.
 

Pour plus de détails voir l'article sur : La vie de Séthi II

 

 

   Siptah  ou  Siptah Mérenptah            DATES  de  RÈGNE
          1194-1188
E.Hornung, K.A.Kitchen, D.O'Connor,
I.Shaw
1215-1209  D.B.Redford
1204-1198  D.Arnold, J.Kinnaer
1200-1194  R.A.Parker, R.Krauss
1198-1193  H.W.Helck, T.Schneider
1196-1190  N.Grimal, A.Siliotti
1195-1189  A.M.Dodson, D.Sitek
1194/93-1186/85 S.Quirke,
J.von Beckerath
1194-1186  J.Malek
1193-1187  P.A.Clayton, P.A.Piccione
1193-1185  E.F.Wente

 
 
 

 
 
Première Titulature Deuxième titulature
  • Hr kA-nxt mriHapi sanx-tA-nb-m-kA.f-ra-nb

  • ..................
  • bik nbw..... mj-jt = f- ra
  • sxai.n-ra mri-imn, stp.n-ra
  • ra-msi-sw-sA-ptH

  •  
  • ?  (Manéthon)
     
  • Hr kA-nxt mri-Hapi

  • nbti saA-iwnw
  • ..................
  • Ax-n-ra stp.n-ra, mri-imn
  • sA-ptH mri.n-ptH

 

   TITULATURE
Noms d'Horus Ière Horus Kanekhet Mérihâpy Séânkhtanebemkafraneb
(Horus taureau victorieux, Aimé d'Hâpy, qui vivifie toute la terre grâce à son Ka)
Hr kA-nxt mriHapi sanx-tA-nb-m-kA.f-ra-nb
IIe Horus Kanekhet Mérihâpy
(Horus taureau victorieux, aimé d'Hâpy)
Hr kA-nxt mriHapi
Nom de Nebty IIe Nebty Sâa Iounou
(Nebty Grand d'Héliopolis)
nbti saA-iwnw
Nom d'Horus d'or Ière Bik Nebou ......mitef Rê
(Le Faucon d'Or ...... comme son père Rê)
bik nbw..... mj-jt = f- ra
Noms de Roi Ière  Sekhaenrê Mériamon
(Celui pour lequel apparaît Rê,
Bien aimé d'Amon)

sxai.n-ra mri-imn
IIe Akhenrê  Setepenrê
(Beauté de Rê [ou Celui qui est agréable à Rê],
Élu de Rê)

Ax-n-ra stp.n-ra
Noms de naissance Ière Ramesisousiptah
(Le Dieu Rê l'a créé, Aimé de Ptah)
ra-msi-sw-sA-ptH
IIe Siptah Mérenptah  
(Fils de Ptah, Aimé de Ptah)
sA-ptH mri.n-ptH

 


 

Un des oushebtis du Roi
Metropolitan Museum
of Art


 

 Détail de la tombe de Siptah

   Siptah sera l'avant dernier Pharaon de la dynastie. Manéthon ne le nomme pas. Il est le fils de Séthi II et sûrement de Soutiraia (ou Sutailja ou Shoteraja  ou Soutaliya ou Souteritery), une concubine d'origine Syrienne. Une inscription avec son nom, qui se trouve sur un relief aujourd'hui au musée du Louvre, nous dit qu'elle serait la mère de Siptah. Gae Callender la donne plutôt d'origine Cananéenne et précise qu'elle fut presque certainement concubine d'un Roi de Canaan ?. Toutefois, quelques spécialistes, dont Cyril Aldred, pensent que Siptah pourrait être un fils d'Amenmes et de la Reine Tiâa II.
 
   Ils appuient leur théorie sur les représentations des ancêtres de Ramsès III dans son temple de Médinet Abou, où Amenmes et Siptah ne figurent pas, contrairement à Mérenptah et Séthi II. Ce qui, d'après eux, suggère qu'Amenmes et Siptah étaient liées entre eux de telle sorte qu'ils furent considérés comme illégitimes par les dirigeants suivants et que par conséquent, ils furent probablement père et fils. Ils précisent que si Siptah avait été un fils de Séthi II, il est peu probable qu'il fut considéré comme un Roi illégitime par les Pharaons de la XXe dynastie. Sans plus de preuves il convient donc d'être prudent sur son origine.
 
   La grande majorité des égyptologues optent pour une durée de règne de près de 6 ans, plus précisément 5 ans et 9 mois. Nous n'avons pas de durée de règne donnée par Manéthon pour ce Roi qui nous soit parvenue. Aidan Marc Dodson nous précise que selon un graffiti, écrit dans le premier couloir du tombeau KV14 de la Reine Taousert, de la vallée des Rois, Séthi II fut enterré le 11e jour, du IVe mois de la saison Peret, de l'an 1 de Siptah, dans le tombeau KV15. Hermann Alexander Schlögl prétend lui que c'est le 11e jour du IIIe mois de la saison Shemou toujours de l'an 1 et que Siptah dirigea les funérailles de son père.
 
   Après la mort de son frère (ou demi-frère) aîné Séthi-Mérenptah, Siptah est porté sur le trône par Bay, Chancelier et Grand Trésorier du royaume. Ce fait est confirmé par deux stèles : Une à Assouan, mise en place par le vice-Roi de Kouch, Séthi (ou Seti) et une autre Gebel el-Silsileh (جبل السلسلة  Ğabal as-Silsila, la Montagne de la Chaîne ou Jabal al-Silsila ou Gebel es-Silsila ou Gebel Silsileh ou Gebel Silsila), à environ 40 km au Sud d'Edfou. Quelques chercheurs avancent une date très précise de la prise de pouvoir de Siptah, entre le 28e jour du IVe mois de la saison Akhet et le 19e jour du Ier mois de la saison Peret. Jürgen von Beckerath prétend lui que ce fut le 2e jour du IIIe mois de la saison Peret. Cependant le nouveau Pharaon n'est alors âgé que d'à peine 14 ans. Les spécialistes, dont Joyce Anne Tyldesley, pensent que sa mère est inéligible en tant que Régente parce qu'elle est soit décédée soit d'origine trop modeste ou tout simplement étrangère.


 

   La tombe de Siptah

 
  Ce fut donc sa belle-mère, la Reine Taousert Setepenmout, qui prit le titre de régente et qui va diriger le pays, dans un premier temps avec l'aide de Bay. Grafton Elliot Smith prétend que le jeune Roi avait entre 10 et 11 ans lors de sa prise de pouvoir. Vers le fin de son an 2, Siptah change de titulature, on n'en connaît toujours pas aujourd'hui les raisons. Lors de son règne, seule une petite activité militaire est enregistrée, en l'an 1/2, en Nubie, pour réprimer une révolte, mais qui ne dut être que d'une envergure minime.


   Bay, qui d'après James Henry Breasted est aussi identifié dans le Papyrus Harris Grand avec le Syrien Iarsou (ou Yarsou), va tomber rapidement en disgrâce à la cour et sa dernière apparition publique dans une inscription date de l'an 4 de Siptah. Il est exécuté lors de la cinquième année du règne du Pharaon, sur, semble t-il, l'ordre du souverain lui-même. La nouvelle de son exécution fut inscrite par les ouvriers de Deir el-Médineh sur un ostracon (IFAO 1254). Cette ostracon fut traduit et publié en 2000 par l'égyptologue Français Pierre Grandet. Cet arrêté royal précisait aux ouvriers de cesser tous travaux sur le tombeau KV13 de la vallée des Rois, de Bay, qui avait été jugé comme un traître à l'État.
 
   Après la mort prématurée du jeune Roi au cours de sa 6e année de règne. La Reine Taousert, comme seulement cinq femmes avant elle l'avaient fait : Merneith (v.2914-v.2900), Nitocris (2321-2150), Sobeknéferourê (1787-1783), Hatchepsout (1479-1457) et la mystérieuse Ânkh-Khéperourê, se fera couronner Roi de plein titre et règnera sur toute l'Égypte.


 

Le dessus du sarcophage de Siptah

 
   L'activité de bâtisseur de Siptah est très faible, sûrement du fait de son très court règne. On porte à son crédit son tombeau dans la vallée des Rois, un petit temple funéraire et l'usurpation de deux stèles d'Amenmes à Gourna. On a par contre retrouvé diverses inscriptions, ou représentations du souverain, comme celles : À l'ouâdi Halfa, à Abou Simbel, à Assouan, à Sehel (île au Sud-ouest d'Assouan), à Amada en Nubie et aux carrières du Gebel el-Silsileh (جبل السلسلة  Ğabal as-Silsila, la Montagne de la Chaîne ou Jabal al-Silsila ou Gebel es-Silsila ou Gebel Silsileh ou Gebel Silsila), à environ 40 km au Sud d'Edfou.
 
   Siptah est enterré dans le tombeau KV47 de la vallée des Rois. Sa momie a été retrouvée en 1898, dans la cachette de la tombe KV35 d'Amenhotep II. Les analyses pratiquées sur sa momie indiquent qu'il serait mort à l’âge d’environ 20 ans et qu'il devait être atteint de la poliomyélite qui avait déformée gravement son pied gauche. Grafton Elliot Smith prétend lui que le jeune Roi avait 16 ans lors de sa mort. Smith précise qu'il mesurait 1,60 mètres et avait les cheveux bruns bouclés.

 

 

   Taousert  Setepenmoutut   ou Twosret  ou  Tausret

             DATES  de  RÈGNE
           1188-1186
     E.Hornung, J.Malek, I.Shaw
1209-1201  D.B.Redford
1198-1196  D.Arnold, J.Kinnaer
1196-1188  J.R.Baines, N.Grimal
1195-1188  D.Sitek
1194/93-1186/85 S.Quirke, J.von Beckerath
1194-1192  R.A.Parker
1194-1186  D.O'Connor
1193-1190  H.W.Helck, R.Krauss, T.Schneider
1193-1185  P.A.Piccione
1192-1190  P.Vernus, J.Yoyotte
1190-1186  F.Tonic
1189-1187  A.M.Dodson
1188-1187  K.A.Kitchen
1187-1185  P.A.Clayton
1185-1184  E.F.Wente
 

  • Hr kA-nxt mri-mAat t-nb-an-m-nsw-mi-itm

  • nbti grg-kmt waf-xAswt
  • ..................
  • sAt-ra mri(t)-imn , mri(t).n-imn
  • tA-wsrt stpt.n-mwt mri(t).n-mwt

  •  
  • Thuôris  (Manéthon)

 

 
 

   Manéthon l'appelle Thuôris (Africanus, Eusebius) et lui compte 7 ans de règne (Africanus, Eusebius). Elle est une des épouses du Pharaon Séthi II. Son origine est inconnue, comme le nom de ses parents d'ailleurs. De quelle province vient-elle ?. La grande majorité des spécialistes se rangent sur cet avis, mais pensent qu'elle fut sûrement d'origine noble, voire issue d'une autre branche de la famille royale. Cependant certains égyptologues, mais ils sont loin de faire l'unanimité, la donnent comme la demi-sœur de Séthi II, fille du Roi Mérenptah (1323-1295) par la Reine Takhat I (ou Tachat). Pourtant, il est sur qu'elle ne porta jamais le titre de Fille du Roi (s3T-nswt). La seule chose que l'on peu certifier c'est que son influence va être telle qu'il est difficile de penser qu'elle ne fût pas apparentée à la famille Royale. Elle a été identifiée comme la Reine de Séthi II sur une boite à bijoux trouvée dans la Vallée des Rois. On ne connaît donc pas avec précision ses origines.
 
   Son nom signifie "La puissante" et elle sera la dernière représentante de la dynastie. Elle fait partie de ces quelques Reines Égyptiennes qui exercèrent le pouvoir royal en leur nom propre. Elle est la 6e femme à monter sur le trône des Pharaons, après Merneith (v.2914-v.2900), Nitocris (2321-2150), Sobeknéferourê (1787-1783), Hatchepsout (1479-1457) et la mystérieuse Ânkh-Khéperourê (1338-1336/35). Elle aurait eut un fils avec Séthi II du nom de Séthi-Mérenptah, dont on perd rapidement la trace, mais qui meurt avant son père. Cependant faute de plus amples preuves ce fait est contesté par certains égyptologues. La dernière année mentionnée du règne de Taousert est l'an 8, mais il semble évident que cela comprend les années de corégence. Le règne de cette Reine prend fin dans une guerre civile. Ce fait est documenté sur une stèle appartenant à son successeur Sethnakht (1186-1184), le fondateur de la XXe dynastie, qui se trouve à Éléphantine.
 

Pour plus de détails voir l'article sur : La vie de Taousert

 

.......Retour

 

 
 
Pour voir correctement les translittérations des titulatures des Rois,
vous pouvez télécharger et installer la police de caractère jointe.
 Copyright © Antikforever.com