Les Reines Lagides
Les
 Cléopâtre
 

Nous avons besoin de vous

....Retour à la liste des Reines

 

   Cléopâtre I  Syra  DATES  de  RÈGNE
   180-178/7
D.Sitek
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • qlwptrt rdj-n.s-nbti-rxyt-n-nfrw qni-si-nt-nb(t)-sAw Tnj-sj-tHr-m-mrwt.s.......

  •  
    En Grec : Κλεοπάτρα Α' Σύρα
   TITULATURE
Nom de naissance Cléopâtre
(Cléopâtre, La jeune fille du Roi, Créée par le Roi, Aimée des Dieux de l'Égypte, Ornées
par Khnoum, Dont la force est grande, Qui satisfait les Deux Terres.........)

qlwptrt rdj-n.s-nbtj-rxyt-n-nfrw qni-si-nt-nb(t)-sAw Tnj-sj-tHr-m-mrwt.s ........

 


 

Octadrachme de Cléopâtre I

   Cléopâtre I Syra "La Syrienne" est Reine d’Égypte. Elle fut la fille du Roi Séleucide, Antiochos III Mégas (223-187) et de la Reine Laodice III. Elle naquit vers 212 (ou 219, on trouve aussi 204). En 197, Antiochos III s'empara de certaines villes d'Asie Mineure appartenant aux Ptolémée. En 196, les Romains appuyèrent les Égyptiens dans des négociations avec le Roi Séleucide pour préserver leurs intérêts. Antiochos III y répondit favorablement, en précisant qu'il voulait faire la paix avec Ptolémée V Épiphane et il lui donna en guise de sa bonne foi sa fille Cléopâtre I en mariage. Cléopâtre I épousa donc le Roi d'Égypte, ce qui amena une paix provisoire entre l'Égypte et les Séleucides en mettant fin à la Cinquième Guerre Syrienne (ou 202-195).
 
   Les futurs époux furent réellement fiancés en 195 et leur mariage ne fut célébré qu'au début de 193, à Raphia.  Plus tard, la propagande Ptolémaïque fera valoir que Cléopâtre I avait reçu la Cœlé-Syrie en dote et que cette terre appartenait donc à nouveau à l'Egypte. Ce n'est aujourd'hui toujours pas clair si cette promesse de dote fut vraiment faite, en tout cas la Cœlé-Syrie resta et ce depuis la bataille de Panion (ou Panium ou Baniyas ou Banias ou Panéas) en 198, en la possession du royaume Séleucide. En 187, Cléopâtre I fut nommée Vizir. En Septembre 180, à la mort de Ptolémée V, elle dut assurer le rôle de Régente jusqu'à la majorité de son enfant Ptolémée VI, mineur.


 

Cléopâtre I - Musée archéologique d'Alexandrie

 
   Cléopâtre I fut la première Reine Ptolémaïque à exercer seule tous les pouvoirs. Cela peut être compris à partir de la date que formule les papyri écrit dans les années de 180 à 177 où Cléopâtre I est appelée Épiphane et son nom est écrit avant celui de son fils. Elle fera également frapper sa propre monnaie, qui portera aussi son nom avant celui de son enfant. Elle mourut en 178/177. Selon certains spécialistes, entre le 10 Septembre 178 et le 14 Octobre 177, on trouve aussi entre Avril et Mai 176 ?. Elle fut incorporée dans le culte dynastique avec Ptolémée V en 194/3. Elle fut déifiée de son vivant, ainsi que son époux, incorporé dans le culte dynastique probablement en 194. Le couple fut désigné comme "les Pharaons Ptolémée et Cléopâtre".
 
   Cléopâtre I donna trois enfants à Ptolémée V Épiphane :
 

Deux fils :

Ptolémée VI Philométor (ou Ptolemaios Ânkhdjet Mériptah ptwlmis~~anx-Dtmri-ptH) "Ptolémée vivant pour toujours, Aimé de Ptah", qui naquit entre le 7 Mai et le 5 Juin 186 et qui succéda à son père. Il épousa sa sœur Cléopâtre II Philométor Soteira.
Ptolémée VIII Evergète II Tryphon (ou Ptolemaios Ânkhdjet Mériptah  ptwlmis~~anx-Dt mri-ptH ou Physcon) "Ptolémée vivant pour toujours, Aimé de Ptah"  "Gros ventre", sa date de naissance est inconnue, peut-être en 186 (ou 184 ou 183). Il fut Roi de 170 à 163 et 145 à 116. Il épousa également sa sœur Cléopâtre II Philométor Soteira.

 
  Une fille :

Cléopâtre II Philométor Soteira Évergète (En Grec : Kleopatra Filomhtor Soteira EuergethV "Fille aimant sa mère, la Bienfaitrice" ou Cléopâtre Netjeret Meret Mout  qlwptrt nTrt mr(t) mwt) "La Déesse Cléopâtre qui est aimée de Mout", qui naquit 187 (ou 185 ou 181 ?). Elle épousa ses deux frères ci-dessus.

 

Bibliographie

 
   Pour d'autres détails sur la Reine voir les ouvrages de :
 
Auguste Bouché-Leclercq :
- Histoire des Lagides, 3, Les Institutions de l'Egypte ptolémaïque, 1ère Partie, Ernest Leroux, Paris, 1906 - Culture et Civilisation, Bruxelles, 1963 - Scientia-Verlag, Aalen, 1978.
- Histoire des Lagides, 4, Les institutions de l'Egypte ptolémaïque, suite et fin, Addenda et index général, Ernest Leroux, Paris, 1907 - Culture et Civilisation, Bruxelles, 1963 - Scientia-Verlag, Aalen, 1978.
Janet R.Buttles :
- The queens of Egypt, A. Constable, London, 1908.
Aidan Marc Dodson et Dyan Hilton :
- The complete royal families of ancient Egypt, Thames and Hudson, London, Septembre 2004 et Février 2010.
Wolfram Grajetzki :
- Ancient Egyptian Queens : A hieroglyphic dictionary, Golden House Publications, London, 2005.
Joyce E.Salisbury :
- Encyclopedia of women in the ancient world, ABC-CLIO, Santa Barbara, 2001.
Joyce Anne Tyldesley, Aude Gros de Beler et Pierre Girard :
- Chronicle of the queens of Egypt : From early dynastic times to the death of Cleopatra, Thames & Hudson Ltd, Octobre 2006 et Janvier 2007 - En Français, Chronique des Reines d'Egypte : Des origines à la mort de Cléopâtre, Éditions : Actes Sud, Collection : Essais Sciences, Juillet 2008 - En Allemand, Die königinnen des alten Ägypten : Von den frühen dynastien bis zum tod Kleopatras, Koehler + Amelang Gmbh, Février 2008.
Christiane Ziegler, Hartwig Altenmüller et Marine Yoyotte :
- Reines d'Égypte : D'Hetephérès à Cléopâtre, et en Anglais, Queens of Egypt : From Hetepheres to Cleopatra, Somogy, Paris, Juillet 2008 et Grimaldi forum, Monaco, Octobre 2008.

 

 

   Cléopâtre II  Philométor  Soteira  Évergète      DATES  de  RÈGNE
170  et  132 – 127
    et  123 – 115
170 et 132-127 et 124 et 116-116/5  D.Sitek
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • ..................
  • qlwptrt nTrt mr(t) mwt

  •  
    En Grec : Κλεοπάτρα Β Φιλομήτωρ Ευεργέτη Σώτειρας
   TITULATURE
Nom de naissance Cléopâtre Netjeret Méret Mout
(La Déesse Cléopâtre qui est aimée de Mout)
qlwptrt nTrt mr(t) mwt

 


 

Cléopâtre II - Musée
Gréco-romain d'Alexandrie

   Cléopâtre II Philométor Soteira Évergète "Fille aimant sa mère, la Bienfaitrice" est Reine d'Égypte. Elle naquit en 187 (ou 185 ou 181 ?). Elle fut la fille de Ptolémée V Épiphane et de la Reine Cléopâtre I Syra. Elle épousa en 172 (On trouve aussi 175) son frère Ptolémée VI Philométor, avec qui elle régna en corégence lors de ses deux règnes (176-170 et 163-145). Après la mort de Ptolémée VI, en Juillet 145, elle proclama son fils Ptolémée VII Néos Philopator Roi. Ptolémée VIII Évergète II Tryphon pour reprendre le pouvoir retourna en Égypte et proposa à sa sœur un gouvernement de coalition et il remonta sur le trône d’Égypte.
 
   En 144, il épousa Cléopâtre II et la même année il fit assassiner son neveu Ptolémée VII, héritier légitime du trône. Le sort de son neveu est incertain. Justin (ou Marcus Junianus Justinus, Historien Romain - IIIe s. Av.J.C) rapporte que Ptolémée VIII tua lui-même l'enfant lors des célébrations de son mariage ?. Ptolémée VIII était maintenant seul sur le trône. Un an plus tard, Cléopâtre II, lui donna un fils, Memphites, ainsi nommé Parce que né à Memphis.


 

Cléopâtre II - Metropolitan Museum

 
   En 145 Ptolémée VIII décida de prendre sa revanche sur ceux qui avaient soutenu son frère. Il fit massacrer la jeunesse intellectuelle Alexandrine qui s'était opposé à lui dans le gymnase de la cité. Ces purges comprirent aussi des expulsions de gens comme Aristarque de Samothrace (Qui s'installa à Chypre) et Apollodore d'Athènes. Les auteurs anciens rapportent les expulsions massives de Juifs et d'intellectuels d'Alexandrie, philosophes, philologues, professeurs, musiciens, peintres, médecins etc, qui avaient soutenu Ptolémée VI. Flavius Josèphe (ou Titus Flavius Josephus ou Josèphe ben Mattathias, Historien Juif de langue Grecque, 37-v.100 ap.J.C) mentionne un massacre des Juifs écrasés par des éléphants de guerre. Polybe (Général, homme d'État, historien et théoricien politique, v.205-126) indique que presque toute la population Grecque fut chassés de la ville. Il est toutefois possible que certains de ces comptes furent exagérés.
 
   En 142, il épousa sa nièce et belle-fille Cléopâtre III Évergète, fille de Ptolémée VI et de son épouse. La coexistence de deux Reines légitimes, amena inévitablement un conflit sévère dans la famille royale qui allait durer dix ans et déboucher sur une guerre civile. En Janvier 132 (ou 130), les citoyens d'Alexandrie se révoltèrent et brûlèrent le palais royal. Cléopâtre II prit alors le pouvoir dans la ville et déclara son fils Memphites Roi. Ptolémée VIII et Cléopâtre III furent obligés de fuir à Chypre. Ptolémée VIII, Roi cruel, fit capturer son propre fils et le mit à mort puis il envoya son corps coupé en morceau à sa mère.
 
   En 129, Le Pharaon réussit à reconquérir tout le pays à l’exception d'Alexandrie dont le peuple, mais surtout les intellectuels et les savants, restaient fidèles à Cléopâtre II. La guerre civile qui opposa la ville d'Alexandrie de la Reine contre le reste du pays, soutenu par Ptolémée VIII, fut terrible. Cléopâtre II ne bénéficiait bien sur pas d'un appui sur toute l'Égypte et son règne ne reposait que les Grecs et les Juifs. En 126, Ptolémée VIII finit par prendre la ville, mais Cléopâtre II réussit, avec l'aide de sympathisants, à fuir en Syrie auprès de son beau-fils le Roi Démétrios II Nikatôr (145-138 et 129-125), en emportant le trésor royal. Le Pharaon affronta les Séleucides à Damas la même année et l’emporta.
 
   En 123, Cléopâtre II se réconcilia avec Ptolémée VIII et sa fille et rentra d’exil. Une deuxième corégence débuta alors avec son époux qui dura jusqu'à la mort de Ptolémée VIII. Pensant que le pardon entraînerait la paix, Ptolémée VIII promulgua un décret d’amnistie en 118. Ptolémée VIII mourut le 28 Juin 116. Après sa mort Cléopâtre II devint Régente avec sa fille Cléopâtre III pour un peu plus d'un an puisqu'elle mourut à son tour le 6 Avril 115. Cléopâtre III reprit alors le trône avec ses fils. Cléopâtre II fut incorporée dans le culte dynastique avec Ptolémée VIII probablement en 145/4. Dans sa titulature elle sera qualifiée de "Soleil féminin".
 


 

Cléopâtre II (ou sa fille III)
Musée du Louvre

   Cléopâtre II eut quatre ou cinq enfants avec Ptolémée VI :

  Deux fils :  

Ptolémée Eupator "Né d'un père illustre" (En Grec : PtolemaioV Eupatwr) quinaquit le 15 Octobre 166 (On trouve aussi 165), qui fut vice-Roi, puis Roi de Chypre et qui mourut le 31 Août 152 suite à une épidémie de peste.
Ptolémée VII Néos Philopator "Qui aime de nouveau son père" (En Grec : PtoleamioV NeoV Filopatwr) qui fut Roi en 145 et 144. Il partagea à l’âge de quinze ans le pouvoir avec son père et devint l’héritier du trône à la mort de ce dernier en 145 sa mère prenant la régence.

 
  Deux ou trois filles :

Cléopâtre III Évergète Philométor Soteira (En Grec : Kleopatra EuergethV Filomhtor Soteira) dont la date de naissance exacte reste inconnue, mais peut être estimée entre 160 et 155. Certains spécialistes avancent 161 ?. Elle épousa, en 142, son oncle Ptolémée VIII.
Cléopâtre Théa Eueteria (En Grec : Kleopatra Qea Eueteria) qui naquit en 164. Elle épousa les Rois Séleucides : Alexandre I Balas (150-145) en 150, Démétrios II Nikatôr (145-138 et 129-125) et Antiochos VII Évergète Sidêtês (138-129). Elle mourut empoisonnée en Août 121.
 Bérénice (Source incertaine), qui naquit probablement en 163, elle fut fiancée très jeune au futur Roi de Pergame, Attalos III (ou Attale, 138-133), mais serait morte en 150.

 
  Cléopâtre II eut un fils avec Ptolémée VIII :

Memphites, qui naquit mi 143. Il fut déclaré Prince héritier de la couronne en Septembre 142. Il fut assassiné par son père en Janvier 132. D'autres avis de spécialistes donnent entre les mois de Mars et Septembre 130 ?.
 

Bibliographie

 
   Pour d'autres détails sur la Reine voir les ouvrages de :
 
Auguste Bouché-Leclercq :
- Histoire des Lagides, 3, Les Institutions de l'Egypte ptolémaïque, 1ère Partie, Ernest Leroux, Paris, 1906 - Culture et Civilisation, Bruxelles, 1963 - Scientia-Verlag, Aalen, 1978.
- Histoire des Lagides, 4, Les institutions de l'Egypte ptolémaïque, suite et fin, Addenda et index général, Ernest Leroux, Paris, 1907 - Culture et Civilisation, Bruxelles, 1963 - Scientia-Verlag, Aalen, 1978.
Janet R.Buttles :
- The queens of Egypt, A. Constable, London, 1908.
Aidan Marc Dodson et Dyan Hilton :
- The complete royal families of ancient Egypt, Thames and Hudson, London, Septembre 2004 et Février 2010.
Wolfram Grajetzki :
- Ancient Egyptian Queens : A hieroglyphic dictionary, Golden House Publications, London, 2005.
Joyce E.Salisbury :
- Encyclopedia of women in the ancient world, ABC-CLIO, Santa Barbara, 2001.
Joyce Anne Tyldesley, Aude Gros de Beler et Pierre Girard :
- Chronicle of the queens of Egypt : From early dynastic times to the death of Cleopatra, Thames & Hudson Ltd, Octobre 2006 et Janvier 2007 - En Français, Chronique des Reines d'Egypte : Des origines à la mort de Cléopâtre, Éditions : Actes Sud, Collection : Essais Sciences, Juillet 2008 - En Allemand, Die königinnen des alten Ägypten : Von den frühen dynastien bis zum tod Kleopatras, Koehler + Amelang Gmbh, Février 2008.
Christiane Ziegler, Hartwig Altenmüller et Marine Yoyotte :
- Reines d'Égypte : D'Hetephérès à Cléopâtre, et en Anglais, Queens of Egypt : From Hetepheres to Cleopatra, Somogy, Paris, Juillet 2008 et Grimaldi forum, Monaco, Octobre 2008.

 

 

   Cléopâtre  Théa Eueteria
 
     En Grec : Κλεοπάτρα Θεά Eueteria
Cléopâtre
 

 
   Cléopâtre Théa Eueteria "Cleopatra la Déesse de l'abondance" ou "la Divine" fut une Princesse d'Égypte et une Reine Séleucide. Elle fut la fille de Ptolémée VI Philométor (176-170 et 163-155) et de la Reine Cléopâtre II Philométor Soteira. Elle naquit en 164. Elle fut surnommée Euergetis, c'est-à-dire, "bienfaitrice". Elle avait tout juste 14 ans lorsqu'elle épousa le Roi Séleucide Alexandre I Balas (150-145) en 150. Le mariage fut célébré à Acre (ou Akko ou Ptolémaïs). Alexandre I étant ni populaire, ni efficace, les habitants d'Antioche le chassèrent. La situation politique arrivant au bord de la guerre civile en Syrie, Ptolémée VI changea d'avis et, en 148, annula le mariage de sa fille. Puis il soutint un autre prétendant au trône Séleucide Démétrios II Nikatôr (145-138 et 129-125). En 145, la bataille d'Antioche au fleuve Oinoparas aboutit à la défaite finale d'Alexandre I Balas, qui s'enfuit devant les forces de Démétrios II et de son ex beau-père Ptolémée VI. Il fut tué en août de la même année par des Nabatéens, chez qui il tentait de se réfugier. Cependant dans cette bataille Ptolémée VI fut parmi les victimes et il décéda juste après de ses blessures, en juillet 145.


 

Tétradrachme d'Alexandre I
Balas et de Cléopâtre Théa

 
   Démétrios II Nikatôr devint Roi de l'Empire Séleucide en septembre de la même année et il épousa Cléopâtre Théa. Mais il ne régna pas seul très longtemps. Le fils d'Alexandre I Balas et Cléopâtre Théa, Antiochos VI Épiphane Dionysos (145-142), qui n'avait que deux ans fut couronné par le Général Diodote Tryphon (ou Diodotus Tryphon, Roi 142-138). Démétrios II fut impopulaire aussi parmi la population de la Syrie, en raison de sa dureté et de la corruption à la cour et il fut confronté à des soulèvements. En 144, avec à sa tête Diodote, la ville d’Antioche se révolta contre le Roi, sûrement avec l'aide de Cléopâtre Théa. Diodote Tryphon prétendit alors être le protecteur d'Antiochos VI, le fils d'Alexandre I Balas et Cléopâtre Théa. Vaincu Démétrios II fut forcé de fuir Antioche.
 
   Cependant il reconstitua ses forces avec l'aide de mercenaires Crétois et de troupes Juives auxquelles il promit l'indépendance et revint mâter la révolte. Une guerre civile éclata, au cours de laquelle le royaume fut coupé en deux et Antioche fut en grande partie détruite. Démétrios II tenta de reconquérir la Mésopotamie, après une série de succès, en Juillet 138, il fut vaincu et fait prisonnier par le Roi des Parthes Mithridate I qui l'envoya en Hyrcanie. Toutefois, il lui donna quand même sa fille Rhodogune (ou Rodogune) en mariage. Cléopâtre Théa estimant son mariage annulé pendant que son époux était en captivité, épousa en 137, Antiochos VII Évergète Sidêtês (138-129), le frère de Démétrios II. Antiochos VII réorganisa l'État et lança beaucoup de campagnes, en laissant à Cléopâtre Théa le soin des affaires intérieures. Le Roi mourut en Babylonie en combattant les Parthes au printemps 129. Cléopâtre Théa feint alors de se réconcilier avec Démétrios II et se remit avec lui après que celui-ci fut libéré par le Roi des Parthes Phraatès II (138-127), fils de Mithridate I, qui épousa sa fille Laodice.


 

Monnaie de Cléopâtre Théa et Antiochos VII

 
   Démétrios II entreprit à cette époque d'envahir l'Égypte, mais une révolte soutenue par Ptolémée VIII Evergète II Tryphon (145-116), l'oncle de Cléopâtre Théa, sur ses arrières le stoppa dans son élan. Cette révolte fut menée par Alexandre II Zabinas (126-123/122), fils prétendu d'Alexandre I Balas, qui se proclama Roi. En 125, Démétrios II fut battu devant Damas et voulut se retirer à Acre (ou Akko ou Ptolémaïs), mais il eut la mauvaise surprise de trouver les portes de la ville closes sur ordre de Cléopâtre Théa. Il projeta de s'enfuir à Tyr par la mer, mais la Reine le fit tuer. La même année, son premier fils, qu'elle avait eu avec Démétrios II, se proclama Roi sans son accord sous le nom de Séleucos V Philométor. Cléopâtre Théa, qui ne voulaient pas abandonner le pouvoir, le fit tuer après son avènement. Elle le fit poignarder, ou selon Appien le fit tuer par un archer.
 
   Elle devint de ce fait Reine unique de Syrie. Toutefois afin d'éviter de troubler la population elle associa à son règne son autre fils Antiochos VIII Gryphos (125-96) qu'elle eut aussi avec Démétrios II, avec qui elle exerça une corégence. Celui-ci manifestant des velléités d'indépendance, fut de moins en moins contrôlable. Cléopâtre Théa tenta, vers 121, de s'en débarrasser en l'empoisonnant. Cependant en aout 121, le Roi, méfiant, se douta du complot et il obligea sa mère à boire une tasse de vin qu'elle lui offrait, qui contenait le poison qu'elle lui destinait. Cléopâtre Théa mourut empoisonnée. À partir de 114, Antiochos VIII Gryphos fut obligé de partager le trône avec son demi-frère Antiochos IX Cyzique Philopator fils d'Antiochos VII Évergète Sidêtês et Cléopâtre Théa. L'histoire de cette Reine à fourni à Corneille le sujet de sa pièce Rhodogune (ou Rodogune).
 
   Cléopâtre Théa eut sept enfants :
 
• Avec Alexandre I Balas elle eut un fils :
   ▪ Antiochos VI Dionysos
(En Grec : Αντίοχος Στ΄ Επιφανής Διόνυσος) qui naquit en 147 et qui fut Roi de 145 à 142.
 
• Avec Démétrios II Nikatôr elle eut trois enfants :
  Deux fils :

Séleucos V Philométor  ("Qui aime sa mère", en Grec : Σέλευκος Ε΄ Φιλομήτωρ) qui naquit selon les sources entre 146 et 140 et qui fut Roi en 125. Sa mère le fit assassiner peu après son avènement.
Antiochos VIII Gryphos (En Grec : Αντίοχος Η΄ Γρυπός) qui fut Roi de 125 à 96. Il luttera pour le trône contre son demi-frère Antiochos IX Cyzique Philopator (En Grec : Αντίοχος Θ΄ Κυζικηνός Φιλοπάτωρ, 96-95).

  Une fille :

Laodice (ou Laodiké ou Laodicé, en Grec : Λαοδίκη), Reine des Parthes, elle est l'épouse du Roi Parthe Phraatès II (ou Arsace VI, 138-127) le frère de Rhodogune (ou Rodogune), sa belle-mère.

 
• Avec Antiochos VII Évergète Sidêtês elle eut quatre enfants :
  Deux filles :
   Laodice VIII (En Grec : Λαοδίκη H΄), on ne sait rien sur sa vie.
   Laodice IX (En Grec : Λαοδίκη Θ΄), selon Porphyre de Tyr (philosophe néoplatonicien, 234–305) deuxième fille du même nom. On ne sait rien sur sa vie.
  Deux fils :

Séleucos ou selon d'autres sources porte le nom d'Antiochos ?.
Antiochos IX Cyzique Philopator qui tenta à partir de 114 de ravir le trône à son demi-frère.
À part Antiochos IX les noms des deux autres enfants sont encore incertains.

 

Bibliographie

 
   Pour d'autres détails sur la Reine voir les ouvrages de :
 
Auguste Bouché-Leclercq :
- Histoire des Lagides, 3, Les Institutions de l'Egypte ptolémaïque, 1ère Partie, Ernest Leroux, Paris, 1906 - Culture et Civilisation, Bruxelles, 1963 - Scientia-Verlag, Aalen, 1978.
- Histoire des Lagides, 4, Les institutions de l'Egypte ptolémaïque, suite et fin, Addenda et index général, Ernest Leroux, Paris, 1907 - Culture et Civilisation, Bruxelles, 1963 - Scientia-Verlag, Aalen, 1978.
Janet R.Buttles :
- The queens of Egypt, A. Constable, London, 1908.
Aidan Marc Dodson et Dyan Hilton :
- The complete royal families of ancient Egypt, Thames and Hudson, London, Septembre 2004 et Février 2010.
Wolfram Grajetzki :
- Ancient Egyptian Queens : A hieroglyphic dictionary, Golden House Publications, London, 2005.
Grace Harriet Macurdy :
- Hellenistic queens, a study of woman-power in Macedonia, Seleucid Syria, and Ptolemaic Egypt, The Johns Hopkins press, Baltimore, 1932.
Joyce E.Salisbury :
- Encyclopedia of women in the ancient world, ABC-CLIO, Santa Barbara, 2001.
Joyce Anne Tyldesley, Aude Gros de Beler et Pierre Girard :
- Chronicle of the queens of Egypt : From early dynastic times to the death of Cleopatra, Thames & Hudson Ltd, Octobre 2006 et Janvier 2007 - En Français, Chronique des Reines d'Egypte : Des origines à la mort de Cléopâtre, Éditions : Actes Sud, Collection : Essais Sciences, Juillet 2008 - En Allemand, Die königinnen des alten Ägypten : Von den frühen dynastien bis zum tod Kleopatras, Koehler + Amelang Gmbh, Février 2008.
Christiane Ziegler, Hartwig Altenmüller et Marine Yoyotte :
- Reines d'Égypte : D'Hetephérès à Cléopâtre, et en Anglais, Queens of Egypt : From Hetepheres to Cleopatra, Somogy, Paris, Juillet 2008 et Grimaldi forum, Monaco, Octobre 2008.

 

....Retour à la liste des Reines

 

 
Pour voir correctement les translittérations des noms en Égyptien,
vous pouvez télécharger et installer la police de caractère jointe.
Pour voir correctement les traductions des noms en Grec ancien,
vous pouvez télécharger et installer la police de caractère jointe.
  Copyright © Antikforever.com