Les tombeaux de
la Vallée des Reines
 

Nous avons besoin de vous

 

Les  Tombes :  QV38  -  QV44  -  QV52  -  QV53 Suite......

 

Liste des tombeaux

QV1 à QV7 – Tombes anonymes de la XVIIIe dynastie
QV8 – Tombe du Prince Hori et d'une Princesse anonyme de la XVIIIe dynastie
QV9 à QV16 – Tombes anonymes de la XVIIIe dynastie
QV17 – Tombe des Princesses Méritrê et Ourmeroutes de la XVIIIe dynastie
QV18 à QV23 – Tombes anonymes de la XVIIIe dynastie
QV24 – Tombe anonyme de la XXe dynastie
QV25 à QV29 – Tombes anonymes de la XVIIIe dynastie
QV30 – Tombe de Nebiri (ou Nebry) Chef des écuries sous Thoutmôsis III
QV31 – Tombe d'une Reine inconnue de la XIXe dynastie
QV32 – Tombe anonyme de la XVIIIe dynastie
QV33 – Tombe de la Reine Nedjemet épouse d'Hérihor
QV34 – Tombe d'une Princesse inconnue de la XIXe dynastie
QV35 – Tombe anonyme de la XVIIIe dynastie
QV36 – Tombe d'une Princesse inconnue de la XIXe dynastie
QV37 – Tombe anonyme de la XVIIIe dynastie
QV38 – Tombe de la Reine Satrê, épouse de Ramsès I
QV39 – Tombe anonyme de la XVIIIe dynastie
QV40 – Tombe d'une Princesse inconnue de la XIXe dynastie
QV41 – Tombe anonyme non finie de la XXe dynastie
QV42 – Tombe de Parcherouenemef fils de Ramsès III
QV43 - Tombe de Sethherkhepshef fils de Ramsès III
QV44 - Tombe de Khâemouaset fils de Ramsès III
QV45 – Tombe anonyme non finie de la XXe dynastie
QV46 - Tombe d'Imhotep Vizir de Thoutmôsis I
QV47 - Tombe de la Princesse Ahmose, fille de Séqénenrê (ou Taâ II) et Satdjéhouti (ou Sit-Djehuti)
QV48 – Tombe anonyme de la XVIIIe dynastie
QV49 – Tombe anonyme de la XIXe dynastie
QV50 – Tombe anonyme de la XXe dynastie
QV51 - Tombe de la Reine Iset Ta Habasillat (ou Isis) épouse de Ramsès III
QV52 - Tombe de la Reine Tyti (ou Titi) épouse d'un Ramsès (Peut-être Ramsès X)

QV53 - Tombe du Prince Ramsès-Mériamon fils de Ramsès III
QV54 – Tombe anonyme non finie de la XXe dynastie
QV55 - Tombe du Prince Amonherkhepshef fils de Ramsès III
QV56 à QV58 – Tombes anonymes de la XIXe dynastie
QV59 – Tombe anonyme de la XVIIIe dynastie
QV60 - Tombe de la Reine Nebettaouy fille de Ramsès II
QV61 à QV65 – Tombes anonymes de la XVIIIe dynastie
QV66 - Tombe de la Reine Néfertari épouse de Ramsès II
QV67 – Tombe anonyme de la XVIIIe dynastie
QV68 - Tombe de la Reine Méritamon fille et épouse de Ramsès II et Néfertari
QV69 – Tombe anonyme de la XVIIIe dynastie
QV70 – Tombe de Néhésy de la XVIIIe dynastie
QV71 - Tombe de la Reine Bentanat I (ou Bint-Anath I) fille de Ramsès II et Isis-Nofret I
QV72 - Tombe de Néferhat Baki et de la Princesse Hatnéfer (ou Hatnéferet) de la XVIIIe dynastie
QV73 – Tombe de la Reine Henouttaoui fille/épouse de Ramsès II
QV74 - Tombe de Douâtentopet, épouse de Ramsès IV
QV75 - Tombe de la Reine Henoutimrê (ou Hénoutmirê) fille et épouse de Ramsès II
QV76 – Tombe de la Princesse Méritrê de la XVIIIe dynastie
QV77 à QV79 – Tombes anonymes de la XVIIIe dynastie
QV80 - Tombe de la Reine Mouttouya (ou Touy ou Touya) épouse de Séthi I
QV81 – Tombe de Heka..... (Nom incomplet) de la XVIIIe dynastie
QV82 – Tombe des Princes Minemhat et Amenhotep de la XVIIIe dynastie
QV83 – Tombe anonyme de la XVIIIe dynastie
QV84 à QV86 – Tombes anonymes non finies de la XXe dynastie
QV87 – Tombe anonyme de la XVIIIe dynastie
QV88 - Tombes du Prince Ahmose de la XVIIIe dynastie
QV89 à QV94 – Tombes anonymes de la XVIIIe dynastie
QV95 – Tombe anonyme non finie de la XXe dynastie
QV96 à QV98 – Tombes anonymes non finies de la XVIIIe dynastie

 


 

QV38 Propriétaire : Satrê, épouse de Ramsès I (1295-1294)
Découvert : Avant 1903


 

Portrait inachevé de Satrê
dans sa tombe QV38

 
   Le tombeau fut découvert avant 1903. Lorsque Sir John Garner Wilkinson, Jean-François Champollion et Ippolito Rosellini visitèrent la tombe celle-ci était inaccessible car envahie par les déblais. La sépulture de la Reine fut dégagée en 1903 par une mission Italienne du musée de Turin dirigée par Ernesto Schiaparelli et Francesco Ballerini. L'état inachevé de la tombe et l'absence d'élément funéraire, le sarcophage lui même ayant disparu, ont longtemps fait planer un doute sur la véritable identité du propriétaire de cette tombe. Toutefois les spécialistes pensent que l'on peu difficilement attribuer une autre sépulture à la Reine. Le tombeau est de petites dimensions et comprend deux chambres construites dans le même axe, dont la décoration fut inachevée. La première salle est composée seulement de dessins à l'état d'ébauche et la deuxième fut abandonnée en cours de creusement alors que les travaux étaient loin d'être finis.
 
   Dans le haut des murs de la première chambre on peut voir quatre niches de petites tailles qui furent aménagées pour recevoir les amulettes de protection. Les spécialistes pensent qu'elles furent creusées après le début de la décoration car elles empiètent sur les croquis. Ces derniers sont tracés en rouge puis on voit qu'ils furent repris pour correction avec un trait noir. L'iconographie sur les parois Est et Ouest représentent des divinités qui on toutes la particularité de regarder vers la direction de la porte d'entrée du tombeau. Sur le mur Est on trouve entre autres : Amset, Anubis, Douamoutef, Nephtys et Selket, alors que sur le mur Ouest sont représentés, Isis, Hâpy, Horus-Khenty-Irty, Qebehsenouf, Neith etc... Les extrémités de chacune des parois montrent la présence de génies qui deviendront familiers dans les représentations de la vallée des Reines.

 

Bibliographie

 
   Pour d'autres détails sur la tombe du Prince voir les ouvrages de :
 
Francesco Ballerini :
- Notizia sommaria degli scavi della missione archeologica Italiana in Egitto, anno 1903, Museo di Antichita, Turino, 1903.
Isabelle Franco :
- La tombe de la reine Satrê, pp : 30-31, Les dossiers de l'archéologie N°149-150, Dijon, Mai-Juin 1990.

 


 

QV44 Propriétaire : Khâemouaset, fils de Ramsès III (1184-1153)
Découvert : En février 1903

 
   Le tombeau fut découvert en février 1903 par une Mission archéologique Italienne dirigée par Ernesto Schiaparelli. Il est évident que la sépulture fut réutilisé dans des périodes postérieures. Il fut construit pour le Prince Khâemouaset (ou Khaemwaset ou Chaemwaset), un fils de Ramsès III (1184-1153) et de la Reine Tiyi (ou Tiy ou Tiji). Le Prince Khâemouaset eut les titres de Fils le plus âgé du Roi et Prêtre Sem de Ptah. La structure du tombeau est simple dans sa conception. Elle comprend un couloir large, puis un deuxième avec deux chambres latérales et une longue chambre funéraire. Cette tombe est remarquablement conservée.
 
   C'est le plus beau tombeau de la vallée des Reines. Les reliefs peints le décorant illustrent le voyage rituel et symbolique d'une journée du Prince dans l'au-delà, comme le repas des Dieux principaux de cette région, ainsi que les génies qui gardent les portes du domaine d'Osiris. Ses reliefs aux couleurs vives nous montrent aussi la présentation aux divinités du fils de Ramsès III coiffé d’une magnifique natte bleue. Dans le premier couloir, le Prince est représenté aux côtés de Ramsès III et de Ptah. Il fait des offrandes à Thot et à Anubis.

   Dans les chambres annexes, Khâemouaset est représenté devant des déités comme : Neith et Selket ou encore Ptah et Isis. Le deuxième couloir est décoré des scènes du Livre des Portes. La chambre funéraire fut décorée d'un fond or avec des scènes très colorées de déités et des chapitres du Livre des Morts. Au fond de la tombe, on trouve une double représentation d'Osiris devant les Déesses Neith et Nephtys.
 
   Il est intéressant de noter que dans toutes les scènes de la chambre funéraire, c'est le Roi seul plutôt que son fils qui officie dans les offrandes. Dans le reste du tombeau le Roi semble présenter le Prince aux diverses déités funéraires. Ramsès III avait publié un ordre, dans la XXVIIIe année de son règne, qui lançait la construction de cinq tombeaux, devant être préparés pour ses fils dans la vallée des Reines. On ne sait pas si ses fils étaient déjà morts à ce moment là.
 
   Le sarcophage de Khâemouaset fut trouvé en état fragmentaire et son couvercle était gravé avec une inscription datant du règne de Ramsès IV (1153-1147). Khâemouaset fut le fils aîné du Roi, on suppose qu'il mourut avant qu'il n'ait pu prendre le trône et qu'il fut enterré par son demi-frère Ramsès IV. On a retrouvé de nombreux sarcophages pillés entassés dans le couloir d'entrée. C'est un signe très clair que la tombe fut réemployée pour des enterrements communs. Le tombeau du Prince est actuellement un des rares de la vallée des Reines à être ouvert aux visiteurs.

 

Bibliographie

 
   Pour d'autres détails sur la tombe du Prince voir les ouvrages de :
 

Friedrich Abitz :
- Ramses III. in den Gräbern seiner Söhne, Orbis Biblicus et Orientalis 72, Universitätsverlag, Freiburg, 1986.
Guy Lecuyot, Fathy Hassanein et Monique Nelson :
- La tombe du Prince Kaemouaset, VdR 44, Centre d'étude et de documentation sur l'ancienne Egypte, Le Caire, 1997.
Steffen Wenig :
- Das grab des prinzen Cha-em-Waset sohn Ramses' II, und hoherpriester des Ptah von Memphis, Akademie-Verlag, Berlin, 1972.

 


 

QV52 Propriétaire : La Reine Tyti (ou Titi, XXe dynastie)
Découvert : En 1903 par Ernesto Schiaparelli

 
   Le tombeau fut découvert en 1903 par une Mission archéologique Italienne dirigée par Ernesto Schiaparelli. Il fut considérablement endommagé par des réutilisations postérieures. Il fut construit pour Tyti (ou Titi) qui était une Dame royale de la XXe dynastie. Elle fut l'épouse d'un Ramsès, peut-être Ramsès III (1184-1153), ou Ramsès X (1108-1099). Très peu de choses sont connues à son sujet, sauf qu'elle eût le titre de Fille du Roi ; Épouse du Roi ; Sœur du Roi ;  Mère du Roi ; Épouse du Dieu.
 
   Son tombeau est construit sur le modèle des tombeaux royaux de l'époque, mais sur une échelle plus petite. Il partage un certain nombre de dispositifs commun avec le tombeau du Prince Amonherkhepshef (QV55). Une singularité du tombeau est la manière dont la Reine est dépeinte. Dans quelques scènes elle est représentée portant les tresses et le costume d'une adolescente, indiquant peut-être qu'elle serait morte prématurément ?.
 
   Mais elle est aussi montrée en tant que femme d'âge moyen, habillée plus conventionnellement, avec du maquillage et une coiffure plus raffinée avec deux grandes plumes. Ce genre de représentation n'est pas commun dans l'art Égyptien et le contraste entre la femme jeune et la plus âgée frappent. Le programme décoratif de son tombeau est fait de peintures dans des couleurs chaudes sur un fond blanc de plâtre. Le tombeau de Tyti comprend un couloir suivi d'une chambre funéraire qui est entourée par les chambres latérales. Les montants de porte d'entrée menant au 1er couloir contiennent les titres et textes de la Reine.

   Le mur Est du couloir montre Maât avec des ailes et des scènes de la Reine devant Ptah et d'autres déités. Une porte, avec Maât ailée sur le linteau et des représentations des Déesses Neith et Selket, mène à une chambre funéraire avec ses chambres annexes sur chacun de ses côtés. Le sol s'est effondré dans le passage qui mène à la chambre funéraire. Les scènes dans cette chambre sont peintes sur un fond or et comportent les barques solaires de la nuit et du jour sur le mur Sud.

 
   Le mur Nord à côté de l'entrée présente des scènes semblables à celles du tombeau de Khâemouaset (QV44), bien qu'elles soient ici moins biens préservées. Sur le mur gauche (Est), au-dessous de plusieurs colonnes de texte, deux babouins debout et un singe avec un arc sont dépeints avec des êtres mythologiques des livres funéraires.


   Trois côtés de la chambre ont été conçus pour loger les offrandes funéraires de la Reine et montrent des scènes de Tyti devant diverses déités. Le plafond de la chambre funéraire est décoré sur un fond or. Le mur arrière d'une des chambres latérales est particulièrement intéressant. Sur la gauche, la Déesse Hathor, représentée en vache, émerge d'une montagne très bien peinte.
 
   Tandis que sur la droite, dans une scène qui est maintenant en grande partie détruite, la Reine adore un sycomore, arbre dans lequel Hathor résidait. Une autre chambre latérale, qui s'ouvre à l'arrière de la chambre funéraire, a également quelques décorations bien préservées. Le tombeau de la Reine est actuellement un des rares tombeaux de la vallée des Reines à être ouvert aux visiteurs.

 

Bibliographie

 
   Pour d'autres détails sur la tombe de la Reine voir les ouvrages de :
 
Colin Campbell :
- Two Theban queens : Nefert-ari and Ty-ti, and their tombs, Kegan Paul, Trench, Trubner & Co., London, 1909.
Jehon Grist :
- The identity of the Ramesside Queen Tyti, pp : 71-81, JEA 71, London, 1985.

 


 

QV53 Propriétaire :  Le Prince Ramsès-Mériamon, fils de Ramsès III (1184-1153)
Découvert :  En 1826

 
   Le tombeau est situé près de l'ancien barrage, sur le versant Sud-ouest du ouâdi de la vallée, entre les tombes QV52 de la a Reine Tyti (ou Titi, XXe dynastie) et QV55 du Prince Amonherkhepshef, fils de Ramsès III (1184-1153). La tombe fut découverte en 1826 par une équipe Écossaise dirigée par Robert Hay. Elle fut en suite étudiée par Jean-François Champollion et Ippolito Rosellini en 1829, qui dressèrent l'état des décorations murales fortement endommagées. En 1844, la tombe fut inventoriée par Karl Richard Lepsius qui mit au jour la présence des cartouches de Ramsès III. Jusqu'à cette époque, la tombe fut diversement numérotée : En tant que N°3 par Hay ou N°11 par Sir John Garner Wilkinson. Ce ne fut qu'en 1958 que Jean Yoyotte identifia la tombe pour la première fois clairement comme celle du Prince Ramsès-Mériamon, fils de Ramsès III (1184-1153). L'étude de QV53 s'avéra longue et difficile. L'excavation fut faite par une mission Franco-égyptienne  (CEDAE / CNRS) qui n'était arrivée dans les années 1980 qu'à la moitié de la hauteur du mur.
 
   Le tombeau fut construit sur un axe Nord-sud et est de type fosse allongée. La tombe s'ouvre sur une antichambre prolongée par un couloir courbe reliant deux chambres latérales. La largeur du couloir est, selon Elizabeth Thomas, de 1,81 m. à 1.85 m. Celui-ci débouche dans la chambre funéraire, puis un couloir qui la suit débouche dans une autre grande salle. Les recherches effectuées dans cette sépulture entre 1984 et 1986 permirent à Monique Nelson et Fathy Hassanein d'exhumer plusieurs pièces du mobilier funéraire du Prince. Les découvertes les plus importantes de la tombe sont les restes d'une perruque et des fragments d'une statue du Prince en granit. Les décorations murales sont tout juste perceptibles, juste quelques fragments demeurent, ce qui entrava l'identification de la tombe pendant une longue période.
 
   Ce fut dans la première salle que l'on découvrit les cartouches du Pharaon Ramsès III. Le passage passé le premier corridor possède sur la droite une représentation de la Déesse Nephtys en tant que maîtresse de l'Occident. Sur un côté creux à gauche de la porte des textes du Livre des Morts sont inscrits. La représentation la plus importante se trouvait sur le mur de l'entrée gauche de la chambre funéraire. Ce qui reste est probablement un fragment de l'image d'Anubis qui était la divinités gardiennes du tombeau. Il y a une inscription très endommagée qui donne le nom du propriétaire de la tombe, que Jean Yoyotte identifia comme désignant le fils de Ramsès III.

 

Bibliographie

 
   Pour d'autres détails sur la tombe du Prince voir les ouvrages de :
 
Friedrich Abitz :
- Ramses III. in den gräbern seiner Söhne, Orbis Biblicus et Orientalis 72, Universitätsverlag, Freiburg, 1986.
Bertha Porter et Rosalind L.B.Moss :
- The Theban Necropolis, Pt. 2. Royal tombs and smaller cemeteries, Griffith Institut, Oxford, 1973.
Jean Yoyotte :
- The tomb of Prince Ramesses in the Valley of Queens (N° 53), pp : 26–30, JEA 44, Egypt Exploration Society, London, 1958.

 

Suite......

 

 

Pour voir correctement les translittérations des noms en Égyptien,
vous pouvez télécharger et installer la police de caractère jointe.
Copyright © Antikforever.com